Aidez maintenant!
Faites un don.

Asha – l’espoir a Hyderabad

En Inde, pays dans lequel vivent 2.1 millions de personnes séropositives, le sida et la pauvreté frappent très durement avant tout les prostituées. Celles qui sont obligées de travailler dans ce métier sont exposées à un très haut risque de contamination par le virus VIH: les taux de prévalence oscillent entre 10 et 40% dans le contexte local d’une métropole telle qu’Hyderabad. Les mêmes chiffres que ceux que nous connaissons en Afrique.

L’Afrique en Inde – Les victimes du trafic d’êtres humains

Des centaines de milliers d’adolescentes et de jeunes femmes se retrouvent chaque année contraintes de se prostituer. La machine bien rôdée du trafic d’êtres humains exploite impitoyablement la misère et la faim des populations. Les enfants et les adolescentes séduits par les promesses d’une vie meilleure se retrouvent pris dans les mailles de la prostitution. Le mariage d’une jeune fille revient très cher aux parents et lorsque ceux-ci sont dans le besoin, ils choisissent de la vendre, avec presque toujours la promesse qu’elle trouvera du travail en ville.

Conditions de vie misérables

Les routiers qui transportent leur cargaison à travers cet immense pays ont souvent des familles à plusieurs endroits et le VIH est répandu au sein de ce groupe. Le constat vaut également pour les ouvriers itinérants qui quittent leurs villages dans l’espoir d’avoir une vie meilleure et un revenu plus élevé en devenant journaliers. Ils survivent tant bien que mal, transportent des sacs de sable, cassent des pierres et remplissent les tâches les plus basses.

Une formation avec garantie de travail à l’appui – la porte ouverte sur une nouvelle vie

C’est dans ce domaine qu’intervient notre projet: nous offrons aux adolescentes et aux jeunes femmes des possibilités de formation ainsi que des structures d’accueil temporaires où elles vivent en sécurité. Certaines d’entre elles ont besoin d’être en lieu sûr et ne peuvent accéder à l’autonomie financière qu’à l’issue d’une période de transition: le projet a donc créé pour elles un centre d’hébergement temporaire et sûr, à proximité de leur lieu de formation. D’autres suivent simplement nos cours et sont ensuite à même de gagner leur vie.

Nous offrons un foyer plein d’amour et de sollicitude à un groupe de jeunes – des orphelins ou des enfants dont les parents sont malades du sida – et leur permettons de fréquenter l’une des meilleures écoles locales.

Grâce à notre programme de réinsertion scolaire, trente autres enfants concernés par le sida et issus d’un quartier spécifique vont de nouveau à l’école et bénéficient d’un soutien scolaire quotidien. Nous travaillons étroitement avec leurs parents ou leur tuteurs, tous séropositifs, afin de les maintenir en vie et de stabiliser les familles.

En complément, nous veillons à améliorer la protection contre le VIH et le sida dans les bidonvilles du voisinage. Grâce au réseau que nous avons mis sur pied, nous distribuons des préservatifs et informons la population sur les rapports sexuels protégés.

Objectifs du projet

  • Améliorer la santé et le bien-être des enfants atteints du sida (VIH+ et VIH-) et de leur mère/père
  • Créer et exploiter des structures et des lieux sûrs pour les enfants séropositifs/atteints du sida
  • Améliorer l’accès à la formation et les résultats scolaires
  • Intégrer dans le monde du travail les jeunes atteints du sida ainsi que les travailleuses du sexe avec des enfants désireuses de quitter le milieu

Votre don permet:

Un mois de soutien scolaire pour deux enfants – 20 francs
CHF 20.– permettent à 2 enfants d’être tous les jours pendant un mois soutenus pour faire leurs devoirs! Vous permettez ainsi à ces enfants de faire une bonne scolarité. Faire un don!

Formation et intégration sur le marché du travail pour une jeune fille – 110 francs
CHF 110.– permettent à une adolescente ou à une jeune femme de se former comme couturière, brodeuse, esthéticienne, suivre des cours d’informatique et de s’intégrer sur le marché du travail local. La voie la plus efficace pour assurer son autonomie: un revenu régulier. Faire un don!

Scolarisation d’un enfant pendant une année – 120 francs
CHF 120.– permettent à un enfant déscolarisé de retrouver le chemin de l’école primaire en couvrant les frais de scolarité. Faire und don!

Ce project est réalisé avec le soutien généreuse du fonds de soutien de la Migros.