Aidez maintenant!
Faites un don.

Gérer leur propre argent remplit ces femmes de fierté

Dans le cadre de sa réunion mensuelle, le groupe Voluntary Saving & Loans, créé très récemment et composé de 15 femmes de tous âges, nous a reçus dans une petite maison de deux pièces qui se trouve à Tzaneen, dans la province du Limpopo. Deux bassines en plastique avaient été posées sur le sol. Le groupe a commencé la réunion par une prière récitée par l’une des «gogos» les plus âgées. Une fois la prière terminée, chaque participante a versé sa cotisation mensuelle de membre (20 ZAR) dans l’une des bassines, après quoi elle a déposé dans l’autre bassine l’argent qui lui avait été avancé le mois précédent en y ajoutant les 10 pour cent d’intérêts fixés pour chaque emprunt. Le groupe a ainsi réuni un total de 7055 ZAR. A l’issue du compte, chaque femme a indiqué le montant provenant de ce pot commun qu’elle souhaiterait emprunter. En fin d’année, tout l’argent économisé est réparti équitablement entre les femmes sans avoir à être remboursé.

Ces femmes nous ont expliqué combien elles étaient heureuses de pouvoir gérer leur argent en nom propre. L’appartenance au groupe les empêche d’être tentées de dépenser le pécule emprunté pour des choses inutiles. Elles disent aussi toujours l’usage qu’elles vont faire de la somme empruntée. Généralement, cette somme est investie à moyen ou long terme, par ex. de la tôle ondulée pour la maison, des perles pour les travaux d’artisanat ou encore de l’engrais pour le jardin. La solidarité bien perceptible au sein du groupe, son dynamisme et le respect des règles établies soutiennent les femmes dans la façon de gérer l’argent.