Aidez maintenant!
Faites un don.

L’histoire de Pacience

Pacience, âgé de 13 ans, vit seule avec sa mère, malade du sida, dans un bidonville à proximité de la plus grande zone industrielle d’East London. Leur cabane en tôle ondulée, pour laquelle elles versent un loyer, se trouve à Mdantsane, au cœur du quartier le plus pauvre de cette ville côtière spécialisée dans la production automobile – sans électricité, sans eau courante et sans équipements sanitaires. Pacience est elle aussi séropositive. Et très seule, car les deux autres membres de la fratrie, plus âgés qu’elle, sont morts du sida, tout comme le père.

L’équipe du groupe d’entraide Ncedulunthu a remarqué la fillette, car elle part régulièrement, mais revient toujours vers sa mère malade. Si elle s’en va, c’est en raison des beuveries auxquelles les hommes se livrent chaque week-end dans un petit bar tout près de la cabane. L’excès d’alcool se traduit par des rixes et des viols. C’est donc pour tenter d’échapper aux violences que la fillette s’en va. Depuis que le groupe Ncedulunthu a construit un centre d’accueil journalier à partir de conteneurs, Pacience sait que, même si s’y rendre est dangereux, elle trouvera aide et protection. Le groupe Ncedulunthu s’est également chargé de sa scolarisation et les soignantes de l’équipe veillent à ce que sa mère et elle prennent leurs médicaments contre le VIH.