Aidez maintenant!
Faites un don.

L’histoire de Thembi

Lorsque Thembi avait huit ans, sa mère a décidé de se séparer d’un mari violent et de quitter le village. La jeune femme est partie à Johannesburg dans l’espoir d’y trouver une vie meilleure. A Sofiatown, bidonville grangrené par la criminalité, elle a trouvé un logement dans une cabane en tôle ondulée. Mais elle a bientôt été prise de quintes de toux et est tombée malade. Malgré son état, elle a refusé de consulter un médecin, redoutant par-dessus tout le diagnostic de sida.

Les voisins ont eu pitié de la fillette qui devait soigner seule sa mère malade et l’accompagner dans sa mort lente. Ils ont conduit Thembi au Sofiatown Community Psychological Service, afin de mettre un terme à son isolement et à sa solitude. La fillette a appris peu à peu à s’ouvrir aux autres et à parler de son drame personnel. Les psychologues l’ont aidée à comprendre sa situation et l’ont inscrite à un programme de «Caregiver», afin qu’elle ne se retrouve pas complètement seule. Le camp de vacances thérapeutique a permis à Thembi de recouvrer des forces et de se reposer d’un terrible quotidien. Après le décès de sa mère, les psychologues lui ont trouvé une place dans un orphelinat local, car Thembi ne souhaitait pas retourner vivre avec un père violent.